Mon petit coin de méditation

À chaque méditant de trouver le lieu et le moment le plus favorable et le plus agréable pour lui. L’important ne concerne pas la durée mais la profondeur de votre méditation. Lorsque vous percevez intérieurement que votre méditation s’achève ou que le temps que vous vous étiez fixé est terminé, revenez à la présence de votre corps, aux sensations

qui l’habitent, puis au milieu environnant, les bruits extérieurs, la présence 

d'autres personnes. Ouvrez les yeux et bougez doucement votre corps.

Certains éprouveront le besoin de poser le front au sol pour détendre le

dos, d’autres de s’allonger complètement. Il appartient à chacun de

déterminer ce qui lui convient, mais ménagez-vous toujours une

petite transition avant de reprendre vos activités quotidiennes.

Il n’y a aucun danger à méditer, car comme manger ou dormir ne

l’est pas alors pourquoi la méditation le serait. Comme toute

activité, le secret réside dans le dosage et l’équilibre.

Au cours de la méditation, nous ouvrons la porte de notre

inconscient et parfois, ce qui en émerge peut être difficile à

accepter ou susceptible de provoquer des états émotionnels

inhabituels. Dans ce cas, il faut se rappeler que cette énergie était

présente en nous d’une manière inconsciente et qu’elle se révèle par

la méditation, mais que la technique de la méditation la plus favorable

est la créatrice. La prise de conscience et l’extériorisation de ces

phénomènes conduisent à leur libération.

Si lors d’une méditation rien ne se produit et on n’arrive pas à faire le lâcher prise alors rien ne sert de perdre son temps et de s’en vouloir, alors s’accueillir avec souplesse, sagesse, douceur et passer à autre chose. Et nous ne sommes pas en compétition avec nous mêmes alors ne jamais d’une fois à l’autre se comparer car se serait agir avec orgueil et elle n’a pas de place avec le véritable amour de soi.

Comment méditer ?

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

Méditer avec la lumière

 

Tous les êtres humains recherchent la lumière même s'ils en sont spirituellement inconscients; ce sera un appartement plus lumineux, des vêtements clairs, le besoin de soleil. Les dépressions sont plus grandes quand la lumière est moins forte et présente, dans les saisons de grisaille et de brouillard.  

 

Les méditations sur la lumière ou avec la lumière sont toujours très faciles à réaliser car nous venons de la lumière, elle est notre essence. Il est conseillé de commencer par ces pratiques de méditation.

 

Méditer sur la lumière contribue à l’émergence de cette qualité dans notre vie quotidienne, dans nos relations, dans nos pensées. La lumière apporte optimiste, joie, protection, guérison, amour. C’est une vibration pure qui pourra se manifester de différentes manières, mais elle est toujours la couleur de notre âme.

 

Lumière dans notre coeur 

 

Cette méditation pourrait s’appeler le ‘baume du cœur’, elle apaise les émotions, développe le chakra du cœur, ouvre au rayonnement et à la communication.

 

L'oeuf d'or

 

Cette méditation permet une perception et une recharge du corps causal(mental). Elle est conseillée lorsqu’on se sent perturbé par des influences extérieures négatives; critiques, jugements, ou qu’on vit dans un milieu familial ou professionnel déséquilibrant.

 

L'oeuf de protection

 

C’est une pratique méditative qui permet d’installer une aura de lumière protectrice autour de soi. Vous pouvez y recourir avant d’affronter un milieu qui vous effraie; traverser seul la nuit un quartier dangereux, rencontrer une personne qui vous perturbe, participer à une réunion où vous risquer d’être critiqué, attaqué. Cet œuf de lumière vous protégera de toute influence négative. Vous pouvez également le visualiser sur des personnes que vous aimez, elles seront elles aussi protégées. Maison, voiture, objet de valeur peuvent aussi dans la visualisation, c’est l’antivol psychique!

 

Méditer pour prendre conscience

Notre vision du monde et des autres est soumise à un brouillage. Nous les voyons, ne les rencontrons qu’à travers la grille de nos expériences passées, de nos connaissances. Sur un plan psychologique cette grille s’appelle le système réticulé. Situé au sommet de la moelle épinière, cette partie du cerveau gère les différents états de conscience et l’entrée des informations dans la conscience.

 

En méditation, nous pouvons nous désidentifier de ces peurs, complexes, attirances, mirages. Nous prenons conscience qu’ils habitent, qu’ils sont différents aspects de notre être, mais qu’ils ne sont pas la totalité de notre être. En nous désidentifiant d’eux, nous leur ôtons leur pouvoir, nous élargissons notre perception, nous élevons notre de conscience pour nous permettre d’expérimenter le nouveau, l’inattendu chez nous et chez les autres, de goûter à la véritable saveur de la vie.

 

De même, lorsque nous sommes assaillis par des pensées persistantes reliées à une émotion, une souffrance, une grande joie, nous pouvons pratiquer cette méditation pour ne pas nous laisser envahir par ELLES et GARDER NOTRE DISCERNEMENT SUR LES ACTES À ACCOMPLIR. 

 

Consciemment cherchez à vous détacher de ce corps… placer votre conscience au dessus…

        ``                 ``       ``    ``         ```     `` VOTRE IDENTIFICATION À CETTE ÉMOTION… PLACEZ VOTRE CONSCIENCE AU-DESSUS…

Consciemment chercher à ne plus vous limiter à la perception de vos pensées… placez votre conscience au-dessus…

Entrez dans la contemplation de ce que vous êtes au-delà de votre réalité habituelle, au-delà de ce que votre mental peut percevoir, au-delà de ce que vous avez toujours vécu, entendu, vu, appris…

 

Méditer pour recevoir une réponse 

 

En apportant la paix et l’équilibre dans notre physique, dans nos pensées, dans nos émotions, nous libérons de l’énergie pour d’autres facultés mentales et spirituelles. Il est bien connu que si nous sommes perturbés par une maladie ou un choc émotionnel, il nous sera plus difficile de nous concentrer ou d’apprendre quelque chose de nouveau. Notre énergie est focalisée sur la résolution de ce problème ou de cette crise.

 

Comment chercher et trouver une pierre précieuse dans une mare aux eaux agitées et boueuses? Plus nous remuerons l’eau pour chercher, plus elle sera sombre et dissimulera la pierre. Il faudra attendre que les eaux s’apaisent, que la boue se repose pour que la pierre devienne visible par elle-même.

 

C’est à cet apaisement de nos agitations intérieurs que nous conduit la méditation. Dans ce calme nous pouvons entendre, connaître les réponses que nous cherchons. Mais parfois ces réponses ne sont pas celles que la personnalité souhaitait. Nous aurions aimé entendre en méditation que le but de notre vie était de devenir un grand guérisseur ou de créer une nouvelle technique et l’âme murmure de ne jamais oublier que nous sommes unis, interreliés, ou qu’il faut simplement continuer à manifester les forces du bien au quotidien…

 

Méditation Question

 

Elle est conseillée pour recevoir la réponse à une question ou une solution à un problème, mais n’oublier pas que formuler clairement la question, c’est déjà apporter la plus grande partie de la réponse. Dans cette méditation, nous partons du principe que nous possédons tous la réponse à l’intérieur de nous.

 

Méditation Choix

Nos connaissances sont en général d’ordre intellectuel et rationnel.

Nous raisonnons à partir d’un stock de faits, d’expériences, de connaissances, nous en déduisons des conséquences, des théories, donc des choix. Nous pouvons également choisir émotionnellement en fonction de ce qui nous procure du plaisir ou du déplaisir. La véritable connaissance appréhende la totalité d’une situation, c’est une vision holistique. Elle n’appartient ni à l’intellect ni aux émotions, elle est reliée à l’intuition, à l’aspect supra-conscient de notre mental, à ce qui est au-delà de ce que nous percevons.

 

En état habituel de conscience, nous ne percevons cette énergie qu’à de très courts moments; les éclairs de génie! Les idées géniales… Pendant la méditation nous créons les conditions mentales favorables à l’expansion de notre conscience vers ces zones de supra-connaissance. De plus, par une pratique régulière de la méditation, nous favorisons l’émergence de cette connaissance dans notre vie quotidienne.

 

Méditer avec la nature 

 

La nature est le grand livre de la vie et celui qui la regarde comme on lit un livre sacré y trouvera beaucoup de secrets. Animaux, plantes, arbres, eau, vent, soleil, autant de miroirs et de facettes de notre vie intérieure qui peut s’éveiller au contact de la nature. Méditer dans la nature est presque spontanée; qui ne s’est pas extasié devant un lever ou un coucher de soleil, un papillon dansant dans les rayons du soleil, une fleur…?