Rechercher

Mon chemin vers le travail autonome

Mis à jour : janv. 20

Pourquoi j’ai décidé d’être travailleuse autonome ?

J’ai arrêté de travailler pour d’autres personnes le jour où on m’a demandé de faire des choses qui ne correspondaient pas du tout à mes valeurs.


Je n’appréciais pas du tout comment on me demandait de traiter les clients dans l’institut qui m’avait embauchée, à l’époque. 


Ne pas prendre le temps de faire remplir la fiche de santé ne m’aidait pas du tout à savoir de quelle façon faire mon massage et quelle zone éviter pour ne pas blesser une personne. C’était inconcevable et ridicule de passer outre en ne faisant que donner un traitement de massothérapie pour donner un traitement de massothérapie sans couleur, sans saveur et sans tous les bénéfices qui viennent avec. Je ne pouvais pas adapter mes soins selon la condition physique de chacun. Ce n’était pas envisageable dans ma tête. 


Je ne dis pas que tous les instituts sont comme ça. Je partage simplement ce que j’ai vécu. 

Pourquoi en faire plus quand on peut en faire moins?

Aussi, pour une question de rentabilité, on me demandait de faire des massages de 60 minutes en seulement 45 minutes. Le conflit intérieur que je vivais à ce moment-là était énorme. Je n’étais pas à l’aise du tout. Je trouvais ça tellement malhonnête. Ça ne correspondait pas du tout à mes valeurs.


Ça ne pouvait pas continuer comme ça. C’est là que j’ai pris la décision d’offrir le service de massothérapie chez moi.


La meilleure décision de ma vie

J’ai fait ce virage parce que je me suis choisie et j’ai choisi la voie de l’intégrité et de ma liberté. J’avais maintenant la pleine liberté de prendre le temps pour chaque client, de faire mes horaires de travail de concilier ma famille avec mon entreprise. Évidemment, être à son compte demande beaucoup de confiance et de persévérance. J’ai bâti mon nom jour après jour. L’instabilité financière me donnait le vertige. J’ai fait des sacrifices pour offrir un service d’excellence pour tous. Et mon entreprise a pris racine, sur des bases solides et honnêtes surtout.


J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai recommencé à zéro. Ma promotion se faisait dans les épiceries et les pharmacies. Les réseaux sociaux n’étaient pas populaires dans ces années-là. 


L’offre parfaite pour contribuer à plus grand que soi

J’ai fait une offre totalement irrésistible pour les clients. Cette offre ne me permettait pas d’être rentable du tout. Mais j’ai fait mon nom rapidement.

J’ai atteint 40 heures par semaine après peu de temps. Et deux ans plus tard, j’ai commencé à traiter les gens plus de 85 heures par semaine. C’était beaucoup trop. Ma passion était si vive que je ne savais pas ralentir. J’ai embauché deux filles qui faisaient 40 et 60 heures chacune, elles aussi. Nous étions une belle équipe pour recevoir le monde avec bienveillance.


Voyez comme à partir d’un seul client, on peut construire son nom avec le cœur et faire croître son entreprise.


Du moment où j’ai choisi de rayonner et de respecter les gens et mes valeurs, les possibilités sont devenues infinies.

Pour tous ceux qui ne sont pas satisfaits ou qui sont malheureux dans leur poste actuel et qui rêvent de devenir massothérapeutes ou de partir à leur compte pour trouver cette liberté de créer, d’offrir et de contribuer à leur façon. Je suis la preuve vivante que c’est possible de trouver sa place lorsqu’on y croit, qu’on fonce et persévère avec le cœur, toujours.


Qu’attendez-vous pour respecter votre essence et vos rêves ?

De mes racines aux vôtres, avec tout mon amour


14 vues0 commentaire

450-430-5767

Mirabel, Québec, CANADA 

  • Facebook/academieavatara

Conceptrice : Marie-Noelle Carrier - www.marienoellecarrier.com